Le Ballet des 5 Sens

Au Centre Mandapa, 6 rue Wurtz, Paris 13ème

Séance tout public le mercredi 25 mai 2022 à 14h30

Séances scolaires le lundi 23 mai 2022 à 14h et le mardi 24 mai 2022 à 10h

Information et réservation : Le ballet des 5 sens | Centre Mandapa (centre-mandapa.fr)

Une Nymphe part à la découverte du vaste monde et découvre un jardin magnifique, parsemé d’énigmes dont elle devra trouver les clefs en faisant appel à ses sens.

Histoire et texte : Pascal Laurens, Irène Feste et Noëlle Chanoine

Chorégraphies et interprétation : Irène Feste

Narrateur : Pascal Ruiz

Musique : Jean-Joseph Mouret, extraites du Triomphe des Sens, 1732

Arrangements musicaux : Patrice Boinet – clavecin

Montage son : Yannick Le Léannec

Mise en scène : Irène Feste

Aide à la mise en scène : Florence Kadri

Le Ballet des 5 Sens

Une Nymphe part à la découverte du vaste monde et découvre un jardin magnifique, parsemé d’énigmes dont elle devra trouver les clefs en faisant appel à ses sens.

Histoire et texte : Pascal Laurens, Irène Feste et Noëlle Chanoine

Chorégraphies et interprétation : Irène Feste

Narrateur : Pascal Ruiz

Musique : Jean-Joseph Mouret, extraites du Triomphe des Sens, 1732

Arrangements musicaux : Patrice Boinet – clavecin

Montage son : Yannick Le Léannec

Mise en scène : Irène Feste

Aide à la mise en scène : Florence Kadri

Les Dessous des Paniers

Une conférence dansée sous l’impulsion d’Anne Verdier et de Jacqueline Razgonnikoff, entourées des nombreux artistes. 

L’histoire des robes à paniers s’arrime à la question du luxe, si importante aux yeux de la société que même la loi s’en préoccupe. Par une longue série d’édits somptuaires, constamment renouvelés et jamais respectés, elle tente, depuis le XVIe siècle, de réglementer l’ornementation des carrosses, le nombre de plats servis à table, le choix des étoffes ou le port des dentelles. La mode des paniers, lancée en France comme dans toute l’Europe par la cour, reprise à la ville, est adoptée sur scène par les plus célèbres danseuses et actrices qui l’abandonneront finalement au nom de la vérité et du naturel, au profit d’une mode moins contraignante pour le corps féminin. De nombreux débats dans lesquels s’inviteront même moralistes et théologiens jalonnent ce parcours.
Fondée sur des textes souvent inédits, la conférence sera enrichie de moments de théâtre, de chant, de musique et de danse qui apporteront élégance et légèreté à l’histoire « des dessous des paniers » qui risquait bien d’être enfermée dans le carcan d’une morale mal comprise.
La mode : liberté ou contrainte ? Sommes-nous si éloignés de notre époque ?

Exposés de recherche ARPD

Mardi 18 janvier 2022 à partir de 14h, trois exposés de recherches se tiendront au Centre National de la Danse à Pantin.

Au programme :

Vers le bal Louis XIII d’après Apologie de la danse (1623) de François de Lauze
par Christine Bayle…

Les quadrilles de Jean-Étienne Despréaux, organisateur des divertissements et spectacles à la cour de Napoléon 1er
par Irène Feste

L’allemande et ses passes à la fin du XVIIIe siècle
par Guillaume Jablonka

Exposés de recherche et de notation | Centre national de la danse (cnd.fr)

Congrès international à Madrid

Communication le jeudi 2 décembre 2021, en visio conférence, sur le thème « Boléro et Cachucha d’après les Cahiers de Michel Saint-Léon« , dans le cadre de la Conférence internationale « Un siècle de danse en Espagne (1836-1936) : identités, répertoires, imaginaires et contextes« 

Institut d’histoire-CSIC et Musée national du romantisme

Madrid, 1-3 décembre 2021

RECHERCHE EN DANSE CSIC (investigacionendanzacsic.com)

Journée d’études

John James Chalon (1778-1854). « Bal public ». Huile sur toile, 1818. Paris, musée Carnavalet.

Quadrilles – Danse et divertissements entre République et Empire, autour de la figure de Jean-Étienne Despréaux (1748-1820) »

Journée d’études le vendredi 26 novembre 2021, entre 9h et 19h, à l’auditorium de la BnF François Mitterand

En partenariat avec l’Institut national d’histoire de l’art et le Centre national de la danse (CN D)

Organisateur des fêtes publiques sous le Consulat et l’Empire, maître à danser à l’Académie royale de musique, professeur de maintien au Conservatoire de Paris, chansonnier, dramaturge, et inventeur d’un système de notation de la danse et d’un « chronomètre musical », Jean Étienne Despréaux (1748-1820) constitue une figure majeure de la danse au passage du siècle, témoin et acteur des évolutions de la danse et du ballet entre les années 1790 et 1820. Si certains de ses ouvrages ont été publiés, de nombreux documents autographes conservés dans le Fonds André Jean Jacques Deshayes de la Bibliothèque-Musée de l’Opéra, restent aujourd’hui peu étudiés : cette journée entend prendre pour point de départ la figure de Jean Étienne Despréaux pour analyser une période singulière qui voit évoluer le langage chorégraphique, les terminologies qui s’y rapportent et une esthétique dont l’histoire des représentations se fait aussi l’écho. La journée se clôturera par une reprise de plusieurs quadrilles de Despréaux, par Irène Feste et les élèves du Conservatoire de Boulogne-Billancourt, à partir des notes et partitions conservées à la Bibliothèque-Musée de l’Opéra. 

Le projet d’Irène Feste « Les quadrilles de Jean-Étienne Despréaux, organisateur des divertissements et spectacles à la cour de Napoléon 1er » bénéficie d’une aide à la recherche et au patrimoine en danse (2020) du Centre national de la danse et a obtenu le label 2021 Année Napoléon.

Le programme complet de la journée est en ligne.

Quadrilles : danse et divertissements entre République et Empire, autour de la figure de Jean-Étienne Despréaux (1748-1820) | BnF – Site institutionnel

Réservation gratuite